Lola – petite, grosse et exhibitionniste de Louisa Méonis

ob_25fbc8_cover

2/5 Pour l’histoire sympathique mais trop courte et avec quelques gros hic

Moi, c’est Lola. Petite (pas tant que ça). Grosse (aucun commentaire). Et exhibitionniste (mais toujours par erreur !)

Auteur de romans érotiques la nuit et assistante d’une patronne aussi tyrannique qu’anorexique pour une grosse boîte de finance new-yorkaise le jour. Et jusque-là, je m’en sortais pas trop mal. Mais il a fallu que mon big boss décède (l’égoïste !). Hop, Joseph Hamlish n’est plus, vive Jérémy Hamlish ! Alias monsieur le fils héritier qui a débarqué dans nos bureaux, alias monsieur JE SUIS UN DIEU VIVANT. Alors bon, moi, j’ai beau être une fille très bien sous tous rapport, quand on me met dans un ascenseur (ou sur un ring) avec l’incarnation de mes fantasmes, forcément, j’ai tendance à dépasser les bornes des limites. Voire à aller un peu au-delà…

L’HISTOIRE : Ok, bon, un classique du genre…la petite employée qui fantasme sur son boss super sexy. Mais tout va tellement vite entre ces deux là. Il faut dire que, en cent pages, ils n’ont pas vraiment le temps de prendre leur temps, et par là, de faire monter notre envie de les voir ensemble. J’ai bouclé la lecture de ce premier tome en deux heures. Le bon côté, c’est que cela signifie que j’ai vraiment été prise par ce livre. Le moins bon, c’est qu’en deux heures de temps on nous présente personnages, lieux, et on nous déballe l’histoire de leur rencontre, de leur rapprochement, et le bouquet final. Tout ça ponctué de petites anecdotes en dehors de leur relation. (Et il y en a). Ce que j’ai par contre apprécié dans cette histoire, c’est les autres livres et séries auxquels elle m’a fait pensé. Allant de Love Game (Le patron et son employée un peu récalcitrante à succomber à son charme) à Grey’s Anatomy (Les scènes où entre amis ils dévorent des yeux leur supérieur en lui donnant un petit surnom très explicite).

L’ECRITURE : C’est ce qui a en grande partie valu ses trois points à ma lecture. Le livre est bourré d’humour et d’un langage assez cru qui m’a beaucoup plu. C’est un style très léger et très agréable à lire. On a vraiment l’impression d’être dans la tête d’une jeune fille de vingt-deux ans.

LES PERSONNAGES : Bon, il y a mensonge sur la marchandise…Lola, petite (1,59 m), là d’accord, mais à part ça??? Grosse? Je ne considère pas une fille de cette taille qui pèse 65 kilos comme grosse, rondelette, voluptueuse? Ça oui, mais certainement pas grosse. Et exhibitionniste? Euh…je me trompe peut-être, mais une exhibitionniste c’est pour moi une femme qui aime, veut et fait tout pour se montrer. Hors notre Lola, ce n’est pas vraiment son style…Bon, elle se retrouve dans des situations un peu embarrassantes à plusieurs reprises, mais ça ne fait pas d’elle une exhibitionniste. Mis à part ça, c’est une fille plutôt attachante, même si, encore une fois dû à la longueur du livre, on n’a pas vraiment le temps d’apprendre à bien la connaitre. Je regrette. Mais elle m’a fait rire, ce qui l’a rendue très attachante à mes yeux…(comme on dit, femme qui rit, à moitié… Je n’irai pas jusque là, étant plutôt attirée par les hommes, mais quelqu’un qui a de l’humour est forcément tout de suite plus attirant). En ce qui concerne Jérémy, euh…que dire… Je n’ai vraiment pas réussi à le cerner. Il parle des femmes comme de vulgaires objets, même de Lola, et pourtant, il s’acharne à vouloir la séduire… Et une autre chose m’a rendue un peu perplexe à son sujet, mais je vais vous en parler dans la partie suivante.

MON ETAT D’ESPRIT : J’ai passé un court, mais agréable moment en compagnie de Lola. J’ai beaucoup ri. J’ai été choquée. J’ai ri encore un peu. Puis, Louisa Méonis a éveillé ma curiosité. Et là? La fin. Ok. Bon c’est une série, donc je peux le comprendre, mais là c’est un peu trop. Du genre comment faire acheter les tomes suivants aux lecteurs après leur avoir offert le premier? Commençons une histoire pleine de suspense et arrêtons avant de dévoiler quoi que ce soit. Et par la je veux dire pas le moindre indice (genre gros indice) Je déteste être prise en otage comme ça, qu’on me force la main. Et c’est avec cette impression que j’ai tourné la dernière page de ce livre. Donc malgré que je sois vraiment curieuse de savoir qui est ce Jérémy, je pense que la suite de l’histoire de Lola attendra. Je verrai quand je serai moins en colère. A part tout ça, je vous conseille vraiment le premier tome. C’est court, donc si vous n’appréciez pas, vous n’aurez pas perdu beaucoup de temps. Et il est gratuit.

Publicités

Love Game – Tome 2 de Emma Chase

love-game-tome-2-twisted-491946-250-400

5/5 Comme pour le premier tome, une histoire qui vous entraîne au fil des pages jusqu’au point final.

Cela fait maintenant deux ans que Drew et Kate vivent une passion heureuse… Tomber amoureux c’est facile, mais se faire confiance c’est bien plus compliqué. Dans ce deuxième tome de la série Love Game, aussi drôle qu’émouvant, Kate nous confie que tout n’est pas si rose et qu’un événement imprévu remet en cause sa relation passionnée avec Drew. Kate est confronté à un choix, le plus important de toute sa vie… De son côté Drew a fait le sien, il a choisi pour eux deux. Mais ce n’est pas le genre de Kate de se laisser dicter sa vie. Elle retourne donc chez elle, dans l’Ohio, seule. Enfin pas tout à fait… Dans ce livre on retrouve le duel amoureux sexy et magnétique formé par Kate et Drew, avec cette fois-ci l’histoire racontée du point de vue de Kate qui nous confie ses émotions et ses doutes avec humour et passion, un personnage attachant dans lequel chaque femme peut se retrouver.

L’HISTOIRE : Après avoir assisté à la naissance compliquée (c’est le cas de le dire) de la relation entre Kate et Drew, nous voyageons dans le temps, plus précisément deux ans plus tard. Kate et Drew sont dans une relation stable jusqu’à ce qu’un terrible incident vienne remettre en question c’est deux ans de pur bonheur pour nos deux protagonistes. Et de la c’est le désarroi, le questionnement incessant, la remise en question de plein de choses…Mais heureusement il ne s’agissait là que d’un terrible malentendu… OUF! Lors de la séparation, j’ai tout de suite réalisé pour quelle raison Drew en voulait tellement à Kate et avait dont terriblement envie de les secouer tous les deux, tout en comprenant (en partie) leurs réactions respectives (enfin, plus celles de Kate quand même, quel goujat ce Drew!).

L’ECRITURE : Toujours la même tournure, sauf que cette fois-ci, nous regardons le film avec Kate, qui est le temps de quelques heures devenue ma meilleure amie. (Littéralement quelques heures. J’ai terminé le tome 1 vers 21 heures et le tome deux vers 1h du matin). Emma Chase a  écriture vraiment entraînante et j’en redemande! ENCORE! ENCORE!

LES PERSONNAGES : La belle Kate et le si séduisant Drew sont restés les mêmes (même si je dois avouer, Drew c’est en général plutôt assagi au côté de sa belle), toujours aussi séduisants, forts, ambitieux, et siiiiiii attachants. Honnêtement, jusque là, dans cette série, ce sont l’écriture et les personnages qui font tout.

MON ETAT D’ESPRIT : Bon, après m’être ruée sur le deuxième tome, j’ai décidé de mettrun peu le hola! parce-qu’à cette allure, j’allais terminé la série demain et là que faire? Plus de Kate! Plus de Drew! J’ai donc décidé de me consacrer à d’autres lectures entre deux pour faire durer le plaisir. J’ai hâte de les retrouver ce weekend!

On est lundi, que lisez-vous? #1

J’avais pour habitude de partager sur Facebook mes lectures prévues de la semaine avec ceux qui me suivent, et je me suis dit pourquoi pas en faire autant directement sur le blog.

Voici donc mon premier rendez-vous du lundi avec vous. 🙂

Ma lecture en cours

41adunjrosl-_sx317_bo1204203200_

Après avoir lu le premier tome de cette série la semaine passée, j’ai décidé de me procurer le second pour cette semaine. J’en suis pour le moment à deux chapitres lus, et je dois avouer que pour le moment je n’accroche pas autant qu’avec le premier tome qui m’avait vraiment emballée.

Mes lectures à suivre

ob_25fbc8_cover1336265-gflove-game-tome-3-tamed-538408-250-400

Pour le premier, je l’ai obtenu car il était gratuit sur ma kobo (j’imagine pour inciter les lecteurs à acheter les tomes suivants) et je me suis laissé tenter.

Pour le deuxième, j’ai réalisé que je n’avais pas lu beaucoup de classiques (mis à part ceux obligatoires pendant ma scolarité, ce qui m’a probablement aussi coupé l’envie d’en découvrir d’autres) et je me suis donc donné pour objectif de lire au moins un classique par mois (ma résolution 2016, hâte de voir si je vais m’y tenir cette fois-ci).

Et le dernier, ce sera ma petite récompense pour le weekend après une semaine de travail bien chargée. J’ai gobé les deux premiers tomes ce weekend et j’ai vraiment hâte d’être au weekend prochain pour continuer mon aventure avec Kate et Drew. Je les ADORE!!!

Love Game – Tome 1 de Emma Chase

5/5 pour l’histoire certes classique des derniers temps, mais se détachant du reste par l’écriture et les personnages

Quand un play-boy habitué à jouer avec les sentiments des femmes se retrouve pris à son propre piège… tout se complique !

Drew, la trentaine irrésistible, est associé dans une grande banque d’investissement new-yorkaise. Le pouvoir, l’argent, les femmes, absolument tout lui réussit. Très sûr de lui et arrogant, il assume son statut de beau gosse et enchaîne les aventures sans lendemain. Jusqu’au jour où une femme lui résiste. Kate Brooks est sublime, brillante, et ambitieuse… mais fiancée et inaccessible.

Lorsqu’il la rencontre dans un bar et tombe sous son charme, il ignore encore qu’elle deviendra sa collègue quelques jours plus tard…

Bouleversés par le magnétisme sexuel qui les aimante et engagés dans une rivalité professionnelle diabolique, ils vont jouer avec leurs sentiments, s’aimer et se détester.

Drew, le séducteur invétéré, nous prend à partie et nous décrit la façon dont il tombe amoureux. Il nous confie avec autodérision et cynisme ce que les hommes pensent vraiment…

L’HISTOIRE : Un homme, une femme, qui ne devraient pas être ensemble, pour diverses raisons, mais qui vont tout de même se trouver entraînés dans une passion amoureuse terrible. Déjà vu? Oui, je l’avoue, mais Emma Chase réussit à donner un air nouveau à ce genre tellement en vogue en ce moment. Nos deux jeunes protagonistes, dans la vingtaine, se retrouvent à travailler pour la même entreprise, ils sont tous les deux passionnés et bons dans leur travail, et entre collaboration et compétition, ils vont devoir passer de plus en plus de temps ensemble. Les scènes de sexe explicite sont présente dans ce livre comme dans tous les autres de ce genre, mais pour une fois, je n’ai pas eu l’impression que l’histoire ne servait qu’à pouvoir placer ces descriptions en détail de l’acte. C’était très agréable. Elles venaient simplement ajouter un peu de piment à cette belle histoire. Emma Chase m’a également énormément fait plaisir sur la fin du livre, qui est une réelle fin, malgré qu’il s’agisse de toute une série. Elle a eu assez confiance (et elle a eu raison) en son roman pour ne pas avoir à terminer son livre sur une scène qui « oblige » le lecteur à se procurer le tome suivant. Je trouve qu’elle a par la montré un grand respect à ses lecteurs. Merci!

L’ECRITURE : Bien que le livre soit écrit par une femme, nous traversons ce roman dans la tête de notre protagoniste masculin, enfin, plus précisément avec le protagoniste masculin. En fait, plutôt que d’être dans sa tête, c’est plutôt comme si nous étions avec lui, et regardions en sa charmante compagnie le film de sa vie. Entre arrêts sur image pour nous expliquer certaines choses plus en détail, et zoom pour nous indiquer un détail à ne pas manquer, la manière dont l’histoire de Drew nous est racontée et très originale, et vraiment très agréable. J’ai énormément apprécié que le narrateur s’adresse directement à son lecteur, je m’en suis sentie encore plus proche de lui.

LES PERSONNAGES : Drew, un jeune homme ambitieux, dans la vingtaine, très orgueilleux et qui aime les femmes, toutes les femmes, et à profusion. Ce qui m’a fait rire, c’est que souvent il s’excuse de son comportement avec les femmes auprès du lecteur, mais je n’ai moi même pas une seule fois été choquée de son attitude. Bon il enchaîne les histoires sans lendemain, couche avec tout ce qui a une paire de seins, mais il est réglo. A aucun moment il ne promet monts et merveilles à une femme simplement pour l’attirer dans son lit. C’est plutôt un genre d’homme que j’apprécie énormément. Et qui évolue et mûri beaucoup entre le début et la fin du livre. Kate, une jeune femme brillante dans le domaine de la finance, confiante, ambitieuse. Enfin, une jeune femme qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. J’ai vraiment adoré de ne pas être pour une fois en présence d’une fille un peu effacée qui tombe amoureuse du bad boy classique.

MON ETAT D’ESPRIT : Après avoir lu le premier tome en 24 heures, je me suis jetée sur le deuxième et l’ai lu en une soirée. Voilà un peu comment cette série de Emma Chase m’a emballée. Après avoir lu le premier tome de After de Anna Todd j’étais un peu sceptique à commencer une nouvelles romance New Adult, mais honnêtement, je n’ai pas regretté. Et si je ne lis pas immédiatement le troisième tome que je me suis déjà procuré, et que je fais une pause avec un autre livre, c’est simplement pour faire durer le plaisir et ne pas gober toute la série en quelques jours et ne plus ressentir la joie de retrouver ces personnages auxquels je me suis vraiment attachée. N’hésitez pas!!!! Vous ne le regretterez pas!!!

After – Saison 1 de Anna Todd

after-saison-1

2/5 Pour l’histoire malheureusement totalement prévisible et les personnages exaspérant sans que j’aie pour autant l’impression de perdre mon temps en le lisant

AVANT, ELLE CONTRÔLAIT SA VIE.
AFTER, TOUT A CHAVIRÉ…
Tessa est une jeune fille ambitieuse, volontaire, réservée. Elle contrôle sa vie. Son petit ami Noah est le gendre idéal. Celui que sa mère adore, celui qui ne fera pas de vagues. Son avenir est tout tracé : de belles études, un bon job à la clé, un mariage heureux…
Mais ça, c’était avant qu’il ne ne la bouscule dans le dortoir.
Lui, c’est Hardin, bad boy, sexy, tatoué, piercé, avec un  » p… d’accent anglais !  » Il est grossier, provocateur et cruel, bref, il est le type le plus détestable que Tessa ait jamais croisé.

Et pourtant, le jour où elle se retrouve seule avec lui, elle perd tout contrôle…

Cet homme ingérable, au caractère sombre, la repousse sans cesse, mais il fait naître en elle une passion sans limites. Une passion qui, contre toute attente, semble réciproque…
Initiation, sexe, jalousie, mensonges, entre Tessa et Hardin est-ce une histoire destructrice ou un amour absolu ?
L’écriture rythmée d’Anna Todd rendra accros tous ses lecteurs.

L’HISTOIRE : Pour moi, cette histoire c’est du déjà lu, et relu et relu… Deux jeunes que tout oppose, tombent amoureux, se repoussent, se détestent, se rapprochent, et filent le grand amour jusqu’à ce qu’ils se détestent à nouveau et on recommence indéfiniment lancé sur cette trajectoire en cercle vicieux. Tout ceci parsemé de scènes sexuellement explicite qui je dois l’avouer, titillent vos sens… Et ce sont justement ces dernières qui m’ont un peu donné l’impression de regarder un vieux film classé X où l’histoire n’a aucun intérêt et est seulement présente pour justifier les scènes torrides. Cependant, je vais quand même modérer un peu cet avis qui peut vous donner l’impression que j’ai passé un très désagréable moment de lecture…ce n’est pas le cas. J’ai lu le livre en 2 jours et j’ai passé des moments agréables mais sans plus. Une histoire agréable à lire tout en étant loin d’être transcendante… Un passe temps sympa. Il faut dire que je suis très fleur bleue et apprécie en général les histoires d’amour compliquées, ce qui a à mes yeux sauvé ce roman.

L’ECRITURE : Très semblable à tout ce qui se lit bien en ce moment, l’écriture d’Anna Todd est très agréable à lire, et arrive à vous entraîner jusqu’à la dernière page du livre malgré que l’histoire soit aussi plate et les personnages honnêtement exaspérants.

LES PERSONNAGES : Je pense que c’est ce qui m’a le plus dérangé dans ce livre : d’un côté une gamine de dix-huit ans qui se conduit presque comme une prépubère et qui a non pas un balais mais un placard à balais enfoncé là où je pense, totalement superficielle et franchement agaçante et de l’autre, un gars qui aurait pu me séduire s’il n’était pas aussi lunatique…sérieusement…qui change d’humeur aussi rapidement sans que quelqu’un l’ai déjà trainer de force dans une institution ou forcé à lui faire avaler des médocs…Et notre héroïne qui se complait à se faire piétiner et humilier et maltraiter alors qu’elle a toute les libertés de s’éloigner de lui…non elle préfère s’en rapprocher jusqu’à être un peu plus « coincée »…honnêtement, je n’ai compris aucun des personnages de ce livre. J’ai peut-être loupé quelque chose.

MON ETAT D’ESPRIT : Voilà donc, après mes magnifiques découvertes de ce début d’année, je dois avouer que j’ai été plutôt déçue de ce phénomène, sans pour autant avoir réussi à m’arrêter avant la fin. Malgré la grande ouverture à la fin du livre, qui éveille certainement la curiosité de tous les lecteurs qui se sont épris de Tess et Hardin dans ce tome, je ne vais pas me jeter sur les suivants, tout en les laissant dans ma pile « envies » si à l’occasion il y a une promo dessus et que je n’ai rien d’autre à lire sur le moment, où que j’ai envie d’un livre léger qui passe le temps.